Cazudéco
CHANAL JEAN PIERRE
DRÔME
Jean Pierre CHANAL est né en 1940, en Ardèche, dans un petit hameau situé à proximité de Privas, préfecture du département.
Il à vécu dans ce hameau, chez ses grands parents, les années de guerre et l ‘arrivée des troupes Allemandes.
En 1946 il a suivi ses parents dans un village Drômois.
Ce déracinement l’a beaucoup perturbé.
C’ est vers l’vers l âge de treize ou quatorze ans que lui est venue l’ envie de s exprimer par le dessin et la peinture.
Après quelques essais encourageants il décide de s’ orienter vers l ‘ architecture pour ses activités professionnelles.
Activités qui lui permettront de ne pas quitter le dessin et son goût maintenant bien établi pour l acte créatif.
On le retrouve pendant cette période, employé commis d’architecture il continuera à assouvir sa passion de la peinture devenue une nécessité.

Avant d’ en arriver là, on trouve dans sa peinture une première période d ‘ essai et de tâtonnement quid ‘échelonne depuis ses quinze ans jusqu’à ses vingt ans, moment de son départ appelé sous les drapeaux, pour la guerre d ‘Algérie.
De retour en 1962, tout en s’investissant dans sa profession de futur architecte, il reprend les pinceaux.
Cette coupure des deux années sur le sol Algérien dans des conditions quelques fois difficiles, lui fait prendre conscience d’ un besoin de rechercher l ‘ essentiel.
C’est ainsi qu’ apparaît dans son œuvre une simplification qui ne fera que s ‘amplifier tout en restant dans le domaine figuratif ou le sujet perd de sa consistance pour devenir qu’ un support de l ‘idée exposée.

Ce sont des évènements ultérieurs qui viendront conforter ses premiers ressentiments et ses doutes envers la société humaine qui sont apparus au cours de la guerre d’Algérie.
On peut trouver les récits des ces événements et de ceux antérieurs dans les ouvrages qu’ il a écrit(<<Le sillon et l’ornière>> et << La poésie survivra >>).
Evènements qui le feron ,après les simplifications et les structurations maintenant bien en place , s’ exprimer sur ses ressentiments et ses doutes .
Expressions pas toujours optimiste.
Au cours des années ,beaucoup de sujets seront ainsi, soit sublimés, soit pris à partie.
Démarche qui le conduit vers une peinture engagée, pas forcement du goût de tout le monde .
Sorte de discours ,souvent agressif, qui a quelque chose à dire sans se soucier de plaire ou déplaire.
Peinture chargée de symbole, combat entre le point, la ligne droite et la courbe.
Le point signe de ce qui dure et veut retenir le temps.
Le tout dans un bain de couleurs, quelquefois douces, quelquefois agressives, reflets directs du sujet traité.
Entre quelques toiles le peintre réalise, à l’extérieur quand le temps le permet, des aquarelles dans lesquelles la lumière de son Ardèche explose sans retenue.


Jean-Pierre CHANAL